vendredi 3 février 2012

Polaroïds...

Toujours sur le forum Scrap ou Café,  le challenge Inspiration du mois, proposé par Laetitia, met le polaroïd à l'honneur ce mois-ci. Il fallait en utiliser une (ou plusieurs) photo(s), vous savez, ces photos qui sortaient de l'appareil, au bout de quelques minutes...
Heureusement, il existe plusieurs logiciels gratuits pour transformer nos photos en polas. Je suis entrain d'en tester un, qui s'intitule d'ailleurs Pola, et qui est très simple d'utilisation. Mais je pense qu'il y en a de plus performants. L'avantage, c'est qu'on peut ensuite, encore retravailler les photos obtenues sur Photoshop par exemple. C'est ce que j'ai fait. Le résultat est assez bluffant.
Il n'y avait pas d'autres contraintes, alors, j'ai cumulé avec le challenge Sketch du mois, sur le même forum :

La page phographiée...

La page scannée...

La réalité, question couleurs, se trouve entre les deux...

Ingrédients et réalisation
  • photo : elle a été prise pendant une promenade, par une froide journée de janvier 2009, il s'agit des résidus d'un feu sauvage de détritus, et plus précisément d'une boîte de conserve, mi-métal, mi-carton... ; après l'avoir traitée au logiciel Pola, je l'ai retravaillée avec Photoshop en jouant sur la balance des couleurs ; pour terminer, j'en ai réduit la taille
  • le support est un papier aquarelle de fort grammage, travaillé avec un tampon maison et des pastels secs ; les taches sont faites à l'encre Ecoline
  • les papiers de couleurs sont des échantillons de papiers peints, une page de magazine, un ticket de train vierge
  • le journaling est un produit Photoshop, police My Underwood et Times New Roman pour les accents
  • le titre est extrait d'un programme de l'Opéra du Rhin (il s'agit d'un ballet...)
  • j'ai aussi utilisé ma machine à coudre et une matrice de découpe Marianne D.
  • taille de la page : A4.

Peut-être vous interrogez-vous sur le titre ? Il m'a semblé bien illustrer le côté très rectiligne de la composition et le côté trash du sujet photographié... c'est une page un tantinet cérébrale !