jeudi 17 août 2017

Ce que tu entreprends...

... fais le avec conscience ...

Une maxime à appliquer à nos vies, n'est-ce pas,chères amies scrapeuses ?

Traduite dans mon Carnet d'Essais, elle donne ceci :


Encore une occasion de créer de nouveaux pochoirs, masques, tags, et de tester des techniques telles la fausse rouille... un côté un peu steampunk aussi...

Et toujours, du gesso, des acryliques et des Néocolors II, un peu de collage, du pochage et des tags créés avec le logiciel Silhouette Studio et imprimés à la jet d'encre.

Le titre fait partie des maximes trouvées sur Internet...


Essayez ! c'est gratifiant... mais n'ayez pas peur de vous salir, mdr...

A plus...

dimanche 13 août 2017

Petite étude co(s)mique, mdr...

Hello les aoûtiennes !

Juste une petite carte, esprit mixed media, très colorée que j'ai pris beaucoup de plaisir à réaliser :


Rien de spécial à dire à son sujet :
- un gabarit cercles de 6, 5 et 4 cm, découpés avec la Caméo dans du carton de récup
- des gouaches solides diluables à l'eau
- des crayons aquarellables
- quelques couvercles de pots trempés dans dde la peinture acrylique blanche
- une bombe glitter pour plantes
- un sentiment imprimé, lettre par lettre, avec un tampon clear (alphabet) et de l'encre Archival noire.

Carte destinée à quelqu'un qui appréciera...


Bises à toutes et bonne suite de vacances...

jeudi 10 août 2017

Prison...

Bonjour,

Quelle idée, me direz-vous !
c'est vraisemblablement le pochoir utilisé qui m'a inspiré cette page :

... peut-être aussi l'actualité au moment où je l'ai réalisée ...

Le fond est toujours protégé avec du gesso qui a ensuite été appliqué à travers ce pochoir (maison) aux carrés arrondis.
J'ai rajouté plein de oculeurs, un peu ternes, toujours avec des Neocolors II.
J'ai appliqué quelques tampons (que Liliane reconnaîtra certainement, merci à elle...) sur certains carrés.

 univers carcéral et glauque...

Le titre me semblait couler de source !

Rien qu'un exercice...

A bientôt... j'espère que vos vacances se passent bien !

jeudi 3 août 2017

Quintessence...

Coucou vous...

Etes-vous toujours là ?
Encore une patouille de mon carnet d'essai :

Encore un manque d'intensité de couleurs...

Aujourd'hui, après avoir enduit les pages de gesso, je les ai passées sur ma plaque de gélatine, en plusieurs étapes.
Vous retrouvez le tampon brique et la grande fleur de la double-page précédente, ainsi que le pochoir.
J'en ai créé un autre, en carton de récup, avec des chiffres dont je me suis servi pour le pochage, en noir. J'ai récupéré quelques chiffres que j'ai collés à certains endroits.
J'ai transformé des découpes arabesque (anciennes dies Marianne D.) en tampon, imprimé avec des Néocolors II bleu. Ces figures sont soulignées au feutre noir.


Le titre, Quintessence, un mot qui me plaisait beaucoup, a été découpé dans un magazine de même que les bandes bleues, à droite...
Encore un exercice que j'ai adoré faire... Je ne peux que vous encourager à le tenter...

Bises.

mercredi 26 juillet 2017

Trigonus...

Bonjour,

Suite de mes élucubrations dans mon carnet d'essai
 dont je vous avais montré la première page ici.

La photo est un peu pâle, les couleurs sont en fait plus concentrées, notamment le jaune, au milieu...

Les pages du livre ont été recouvertes de gesso blanc.
Les végétaux et la figure Trigonus sont imprimés, à l'envers, à la jet d'encre sur du papier de soie, puis collés, image en-dessous, sur les pages.
Les pochoirs et tampons utilisés sont créés/découpés avec Silhouette Studio et Cameo.
J'ai principalement utilisé des Néocolors II pour la mise en couleurs.


Juste un exercice, comme d'habitude...

A la semaine prochaine...

mercredi 19 juillet 2017

Patouille à la gélatine...

Hello, hello... les vacancières et vacanciers !

Histoire de vous montrer que je ne vous oublie pas,
voici une petite patouille gélatineuse :



Le fond est en plusieurs couches superposées, plus ou moins transparentes, de bleu, de jaune, d'orange,de vert et de blanc.

Puis, la plaque est enduite d'acrylique noire, on y dépose un masque, ici du végétal frais, on fait une impression avec du papier brouillon, histoire de retirer la couleur autour du masque, on enlève le masque, il reste plus ou moins de noir en-dessous. Puis, on fait la dernière impression... et voici le résultat.

Un petit tableau sans prétention, juste un exercice, sur papier aquarelle épais, de 160mm sur 160mm.

A plus.

lundi 17 juillet 2017

Gélatine...

Juste un mot aujourd'hui, pour celles qui veulent tenter l'aventure de la plaque de gélatine maison.
Je viens de tomber sur ce site :

http://www.penelopages.be/150823monogelaplaque.html

Je vous le recommande : il est très complet. C'est le site d'une artiste graveuse.

Amusez-vous bien !


jeudi 13 juillet 2017

Yukulélé...

Hello, c'est les vacances puisque nous sommes en juillet...

Aujourd'hui, ce sera un peu de patouille, d'après le défi du blog Scrap & Co...  merci Yolande, c'est grâce à toi que je l'ai fait ! Voilà ce que cela donne :


Une double page intégrée dans mon carnet d'essais que ma modestie légendaire (mdr !) m'empêche d'appeler Art Journal...

J'ai bien essayé de suivre la vidéo de Marémi, mais, vous me connaissez... dur, dur... Je me suis beaucoup salie les doigts, normal, c'était le but !!! beaucoup énervée aussi, surtout sur les cercles que j'ai recommencés au moins trois fois : y'a de la texture maintenant !!!..., ai utilisé toutes sortes de peintures : acryliques, gouaches solides, aquarelles, diverses encres et du gesso (maison), bien sûr, incontournable dans ce genre de patouille. Il y a aussi du collage de pages de vieux livre, tout en-dessous...

Pour l'occasion, j'ai fabriqué, avec ma Cameo chérie un pochoir Imagine et un pochoir petits trous, un faux tampon Cameo appliqué sur du  papier de soie et collé à l'envers sur la page déjà colorée. Il s'agit des petits carrés que l'on voit en transparence...


L'image de la vahiné(e) est faite d'après un scanner d'un timbre ancien de la Polynésie Française, retravaillée avec l'outil Effects du logiciel Silhouette... j'aurais sans doute dû prendre un papillon, comme dans la vidéo, mais j'ai beaucoup papillonné ces derniers temps et j'avais envie d'autre chose et qui rappelle les vacances...

Si vous voulez participer à ce défi, c'est jusqu'au 27 juillet. Moi, je me suis bien amusée...

Bonnes vacances.

lundi 10 juillet 2017

Rectificatif de tuto...

Hello les filles,

Notre amie suisse, Yole, vient de me rendre attentive au fait que l'outil Strass n'existe pas sur la version de base du logiciel Silhouette. Celles qui ont cette version ne pourront donc pas utiliser le tuto du tag... 

Mais, euréka ! on peut faire autrement pour mettre des petits trous dans l'arrondi du tag.

Il suffit d'utiliser... la lettre o minuscule d'une police d'écriture. Il y en a une qui marche nickel : Courrier New. Et voici comment :

On trace un rectangle arrondi et un ovale qui vient se placer au haut du rectangle et en son milieu.
On duplique l'ovale.
On crée une ligne de o minuscules, police Courrier New, avec les dimensions suivantes : taille 12 (à peu près équivalent à 1.92mm de diamètre), espacement horizontal 200 (fig 1).
Avec la petite croix, on tire cette ligne à l'intérieur haut de l'ovale (fig 2). Chez moi, elle s'est mise de droite à gauche. On ajuste avec la poignée pour éloigner ces o du bord de l'ovale.
On ajuste le nombre de o nécessaires (fig 3 de l'image ci-dessous) :

On équilibre les o en agissant sur la petite croix (fig 3).
On transforme la courbe de o obtenue en tracé composite (fig 4). En fait, les o sont composés de deux lignes. On sélectionne le tracé composite et on soude : ne reste plus que la ligne extérieure (fig 5). Mais les o sont à nouveau désolidarisés, il faut donc les resélectionner et les grouper.

On reprend les deux figures du début (rectangle arrondi et ovale) et on soude pour obtenir le tag définitif : on peut alors placer la courbe de trous obtenue . On sélectionne les deux figures, on les transforme en tracé composite et on obtient le tag bleu comme ci-dessous :

Si on veut avoir des trous plus grands, il faut agir tant que ce sont encore des lettres.
On peut jouer, sur la taille et l'écartement horizontal ou uniquement sur l'écartement horizontal (ici 230, taille 12). Il est nécessaire d'agrandir cet écartement si l'on veut ensuite agrandir les trous.
On sélectionne la courbe de o, on la transforme en tracé composite et on soude: chaque lettre est devenue une figure à part entière dont on peut changer la taille.
On sélectionne l'ensemble des o. Dans la fenêtre échelle, on choisit la taille souhaitée (ici 2.5mm). On groupe tous les o. On dispose la courbe de trous à l'endroit voulu. S'il y a trop de trous, on dégroupe et on enlève le surplus. Après, il faudra retransformer le tout en tracé composite (tag mauve).

Et voilà un truc pour celles qui ont le logiciel de base. J'espère que vous avez tout compris.

A un de ces jours. Bises. 

samedi 8 juillet 2017

Un dernier tuto avant les vacances...

Bonjour,

Vous vous rappelez cette carte ? Je vous avais proposé un tuto et vous avez été nombreuses à le réclamer... le voici donc !


Dans un premier temps, on trace un rectangle aux coins arrondis de la taille souhaitée. On complète avec un ovale que l'on centre sur le haut de ce rectangle (fig milieu), puis on soude le tout (fig droite) :
Outils utilisés : tracer un rectangle arrondi, tracer un ovale (barre de gauche), souder (clic droit sur l'image, ou îcone souder barre du bas, ou outil Modifier)

Pour tracer les petits trous sur l'arrondi de l'ovale, on duplique l'ovale avant de souder la figure de droite.
On sélectionne l'ovale. Dans la fenêtre Contour, barre du haut, on effectue un décalage interne de 2mm, on applique. Ici, j'ai mis ce deuxième ovale en bleu pour mieux le distinguer.

On sélectionne cet ovale bleu et on ouvre la fenêtre Strass, barre du haut.
On choisit dans l'ordre :  Dimension 6ss, Espace 1mm, Contour et on valide. En fait, l'ovale disparaît et laisse la place aux petits cercles. On peut, bien sûr, choisir d'autres dimensions en fonction du projet.
On sélectionne ces petits cercles et on les libère (libérer strass) : chaque petit cercle est alors entouré d'un petit carré.
Il faut maintenant que ces petits cercles deviennent des éléments individuels dont on peut, si nécessaire, changer la taille.
On les sélectionne à nouveau, on les groupe (outil Grouper, barre du bas ou clic droit, grouper). Un nouveau clic droit sur  l'image et on choisit Créer un tracé composite,  puis Scinder le tracé composite. Les petits cercles sont à nouveau entourés d'un petit carré. Sélectionnez-en un, allez dans la fenêtre Echelle, barre du haut, et changez-en la dimension : vous devez constater une différence...
Sélectionnez l'ensemble des petits cercles et donnez-leur la même dimension. Puis, groupez le tout.
Déplacer cet ovale de petits cercles sur le tag à l'emplacement voulu.

Lorsque les trous sont en place (1), dégroupez-les et enlevez le surplus (2). Vous constaterez peut-être qu'ils ne sont pas à la même hauteur à droite et à gauche (3). Il vous faudra les déplacer manuellement.
A satisfaction, sélectionnez l'ensemble et transformez le tout en un tracé composite (4).

Autre alternative pour les petits trous : prendre le tag en entier, faire un décalage interne de 2mm. Placer des strass de la même manière que pour l'ovale, les mettre à la taille voulue en suivant le process ci-dessus, éliminer le surplus, ajuster, sélectionner le tout et créer un tracé composite...

Il nous reste à créer la barre, avec ma méthode Fausse Couture.

On crée une ligne de la largeur du tag, moins 3mm. Dans la fenêtre Style Trait, barre du haut, on lui donne une épaisseur de 0.3mm.
On sélectionne cette ligne dans la fenêtre Vectoriser. On invalide le filtre supérieur, on met le seuil à 100 et l'échelle à 4, on vectorise. Cela crée un tout petit espace autour de chaque petit trait, espace qui sera découpé.
Il ne reste plus qu'à placer cette ligne sur le tag à trous, comme dans la première image, en haut de cette page, à gauche...

A vous d'essayer... et bonnes vacances !


vendredi 7 juillet 2017

Adieu l'ami...

Bonjour,


Un malaise dans un escalier et voilà un camarade de classe de mon mari qui nous quitte à 67 ans : dur ! Curieusement, alors qu'il participait, quelques jours avant, à l'enterrement d'un beau-frère, il a dit à son épouse qu'il aimerait de la couleur le jour du sien...
J'ai donc voulu cette carte à l'image de son dernier voeu : des couleurs estivales pour l'accompagner vers l'au-delà...

***************

J'ai utilisé une technique décrite dans cette vidéo par Jennifer McGuire dont je consulte souvent le blog, notamment pour les techniques très bien expliquées, même quanl'on ne parle pas bien l'anglais.


Le pin parasol est créé à partir d'un  sticker mural et découpé dans du papier Azza marron. J'ai dû modifier l'image, car, en le réduisant, certaines découpes devenaient trop petites...

Le texte est issu d'une citation sur la mort, trouvée sur Internet (outil crayon sur papier calque, stylo bille noir...). La police a été modifiée et transformée en tracé composite.

Rien à ajouter. C'est une carte qui peut s'adapter à des occasions plus gaies aussi : suffit d'en changer le texte !

Uniquement pour les abonnées à mes fichiers Silhouette :
170607 la vie est une fleur....studio3

A bientôt...

P.S. Ainsi s'achève cette première moitié de l'année...
Beaucoup parmi vous seront en vacances et/ou
auront d'autres chats à fouetter pendant ces deux mois d'été.

Je vais donc faire un petit break fichiers Silhouette
et ne me manifesterait qu'occasionnellement sur le blog.
Je vous souhaite à toutes et tous une excellente période estivale.
Et, si vous passez par l'Alsace, faites-moi signe...

mardi 4 juillet 2017

Petits bonheurs...




Bonjour les filles,

C'est sur ce blog que j'ai trouvé l'inspiration...

J'avais envie d'utiliser mon pochoir maison hexagones ainsi que l'outil Tracer un polygone régulier ainsi que la fenêtre Croquis du logiciel Silhouette...

Il y avait aussi un tampon lys sur la carte que je n'avais pas, bien sûr... J'ai mis en route l'option McGyver et j'ai construit ma propre image à partir d'un dessin d'enfant trouvé sur le net...

Jai d'abord imprimé  (outil crayon de la Cameo) les grands hexagones, avec un feutre gris foncé pour le contour et des feutres plus fins jaune/orangé, rose et vert pour le remplissage. J'ai tempéré ces couleurs en vaporisant de l'eau claire et en tamponnat avec un papier essuie-tout.
Les espaces autour de ces formes sont remplis avec des crayons aquarellables Neocolors II dilués, en insistant sur les bords, eux-mêmes ombrés d'encre bleue. Il y a aussi un tamponnage d'arabesques en bleu et des hexagones au gesso maison à travers un pochoir.
Pour finir, le tout est adouci  avec de l'acrylique blanche diluée et des projections de la même couleur.

La fleur est imprimée avec l'outil crayon et un stylo roller noir à encre liquide. Des crayons aquarellables ordinaires ont servi à la mise en couleur des feuilles et des pétailes. L'image est collée en 3D.

Pour terminer, j'ai créé le médaillon sentiment (outil crayon et différentes polices), avec une fleur que j'avais dans ma bibliothèque et que j'ai mise à l'échelle du médaillon...

C'est très amusant de créer ses propres fonds ainsi que tous les éléments d'une carte, même si cela prend du temps... et on peut réutiliser les fichiers tant que l'on veut... 

Uniquement pour les abonnées à mes fichiers Silhouette :
170513 petits bonheurs.studio3

Amusez-vous bien  et merci pour vos petits mots sous mon dernier post... A bientôt...

vendredi 30 juin 2017

Techniques...

Hello les... filles,


Ce papillon s'est envolé la semaine dernière pour la Belgique  (pour savoir où, cliquer sur Belgique...) où il a atterrit en bonne forme, d'après les nouvelles que j'en ai eues...

Là aussi, une carte trouvée sur Internet, ou plutôt, un certain nombre de techniques m'ont inspirées :

- le fond, d'abord, sur du papier aquarelle, a été mis en couleurs avec des crayons aquarellables Neocolors et un peu d'eau. Après séchage, on pose dessus un pochoir et on frotte avec une lingette légèrement humide : cela a pour effet d'enlever la couleur et d'illuminer le tout avec des surfaces claires (très visibles en bas à droite) ; j'ai rajouté un tampon écriture imprimé aléatoirement...

- la bande en relief est réalisée à travers un pochoir avec du gesso ; ce gesso encore humide est saupoudré de poudre à embosser métallisée puis séché au pistolet chauffant (heat gun) : la poudre fond et se mêle au gesso qui gonfle...



- le tag est imprimé avec une églantine trouvée sur le net et transformée en tampon digital ; il est découpé en Print and Cut avec la Cameo, mais on pourrait tout simplement l'imprimer avec une jet d'encre et le découper avec des ciseaux ou un die approprié... il est ombré d'encre mauve

- sur le tag, à droite, il y a un tampon embossé avec de la poudre blanche ; au centre, il y a une route style steam punk en faux métal, embossé à chaud de poudre métallisée

- ce même tampon, imprimé en Print and Cut avec ma jet d'encre, est glissé sous le papillon

- le papillon, trouvé sur Internet, mis à la taille souhaitée, a été découpé avec la même technique Print and Cut ; j'en ai simplement changé les couleurs

- enfin, le sentiment, qui est une citation de Marc Aurèle, est imprimée avec l'outil crayon de la Cameo et un stylo bille noir, sur du papier calque : l'avantage, c'est que ce papier se confond presque avec le fond...

- pour terminer, j'ai rajouté quelques cabochons bleu turquoise (merci Christine...)

Truc : pour réaliser le tampon embossé en blanc, je l'ai d'abord imprimé en noir sur du papier ordinaire, puis il a été numérisé dans le logiciel  Silhouette. J'ai alors pu le vectoriser et y appliquer un contour extérieur, décalage d'environ 1mm.
J'ai découpé morceau de papier calque avec le motif ainsi créé. J'ai appliqué le tampon avec de la Versamark, puis l'ai saupoudré de poudre blanche et l'ai chauffé au pistolet chauffant...
Pourquoi faire simple quand on peut compliquer ?... LOL !!!

Allez, amusez-vous, chères abonnées
à mes fichiers Silhouette avec celui-ci :
170624.marc aurèle.studio3

A bientôt.

jeudi 29 juin 2017

Le n° 11 de Papier Machine est paru...



Hello,

Un peu de pub aujourd'hui pour Martine qui nous concocte depuis un bon moment un e-magazine ayant pour thème notre chère Silhouette Portrait et Caméo :


Si vous souhaitez voir ou avoir ce numéro, demandez-le à Martine : http://papiermachine.free.fr/

Il fourmille de bonnes idées, d'exemples et d'explications pertinentes sur le fonctionnement des machines Caméo et Portrait... et n'oubliez pas de la remercier pour son magnifique travail !

A bientôt.

mardi 27 juin 2017

Papillons pastellissés...

Bonjour, bonjour....

... avec de tendres papillons ...

Ici, il s'agit d'un ensemble de techniques pastelles :

- le carré sous le tag a été mis en couleurs avec des gouaches solides (pour enfants) légèrement frottées sur du papier aquarelle, puis diluées à l'eau et au pinceau

- le tag, conçu et découpé avec la Silhouette (d'ailleurs, les petits trous enhaut mériteraient un tuto... si vous en voulez un...) est ombré d'encre rose


- le papier qui a servi pour les papillons a été teintés avec des aquarelles très diluées, puis vaporisés de peinture plus soutenue...

Les trois papillons "gigognes", sur le tag sont des produits Silhouette maison, reliés entre eux avec un joli fil à broder rose pâle. Les trois autres sont découpés avec un die (tinlit, je crois) Stampin'Up.

Les bannières sont issues d'un papier design scrap (Action me semble-t'il...) au couleurs plus vives et assorties au reste.

Quant au titre, c'est juste un peu d'Arial, imprimé avec l'outil crayon de la Cameo et un stylo bille noir...

J'oubliais : sous la carré coloré de fond, il y a un morceau de papier calque, peu visible sur la photo...

Une carte facile à réaliser, avec toutes sortes d'autres outils ou ingrédients,
dont le thème a été emprunté à une autre scrapeuse qui, si elle se reconnaît,
sera gentille de m'en informer pour que je rectifie le tir...

Pour, et uniquement, les abonnées à mes fichiers Silhouette :
170511 mille merci.studio3

Essayez ce fichier, dites-moi ce que vous en pensez et montrez-moi le résultat :
merci d'avance... et merci pour vos coms...

A bientôt.

Noir, blanc et une pointe de rose...

Bonjour les ami(e)s,


Où l'ai-je vue, celle-ci ? Me rappelle plus du tout, d'autant que je l'ai réalisée depuis quelques temps déjà... peut-être chez Sandrine Vachon, mais ce n'est pas sûr... si l'auteure passe par ici, je compte sur elle pour me rappeler à l'ordre !

Plusieurs challenges étaient à relever : 
* le fond, d'abord, à partir d'une de mes photos, retravaillée avec Photoshop (PS). Par-dessus, en rose, une impression d'un vieux plan de notre région, trouvé sur le net...
* les découpes vieux films en papier aquarelle
* l'appareil photo ancien, d'après une photo retravaillée en tampon avec PS et imprimé en print and Cut, maté sur fond rose.



Le titre POSE PORTRAIT  est imprimé avec l'outil crayon de la Cameo, un stylo bille noir et la police Arial, retravaillée avec l'outil Contour, décalage interne, pour la rétrécir le plus possible et donner l'impression d'un seul trait. C'est faisable avec de multiples polices...

Voilà, vous savez tout... à vous de jouer,maintenant. Il n'est pas utile d'avoir Photoshop qui est payant; Il y a d'autres logiciels de traitement de photos qui sont gratuits et font le même travail.

Uniquement pour les abonnées à mes fichiers Silhouette :
170510 pose portrait.studio3

... et merci à toutes, pour vos multiples passages sous mes posts et vos mots encourageants...

A bientôt.

vendredi 23 juin 2017

Une fleur pour toi...


Hello,

Une carte analogue, vue sur Pinterest, m'a donné envie de créer le masque marguerite, la découpe du bas de page et la fleur multicolore, avec ma Silhouette...

Le masque a servi aussi bien de pochoir que de tampon pour réaliser le fond, avec des acryliques, du gesso, bref, un beau barbouillage, comme j'aime ! Ce fond a été ombré d'encre rose soutenue...

La grand fleur colorée, les petits points blanc/rouge/bleu et l'amas, sous la découpe, ont été imprimés directement sur ce fond, avec l'outil crayon de la Caméo, puis, mis en couleur avec de simples feutres à l'eau.


Les points blancs sur les pétales de la grande fleur sont faits avec une tête d'épingle, trempée dans la peinture acrylique non diluée.
Les pétales de la fleur ont été ombrés avec du Néocolors II, terre d'ombre, très dilué, pour donner l'impression de la troisième dimension.

La découpe du bas, à gauche, est réalisée dans du papier aquarelle blanc épais, à partir du masque.

Le sentiment pour TOI est imprimé en Print and Cut avec les polices Always Forever et Dymo Font Invers  et collé en 3D.


Uniquement pour les abonnées à  mes fichiers Silhouette :
170506 pour toi.studio3

J'espère que cette carte vous plaira et que vous aurez envie d'utiliser ce fichier...

A bientôt.

jeudi 22 juin 2017

Détour milanais...

Bonjour,

Récemment, avec mon cher et tendre, nous avons fait un mini tour dans différents pays d'Europe. Ce petit périple à commencé par la traversée de la Suisse, dans le but de nous arrêter à Milan, la capitale lombarde, située dans la plaine du Pô. Pour les amoureux des chiffres et de l'histoire, allez voir ici... c'est assez complet !

Moi,  je me contenterai de vous montrer quelques images des différents endroits que nous avons visité en... un jour et demi ! Comme nous y sommes arrivés sur les coups de midi, nous avons pris la direction de la première trattoria du quartier où nous logions, pour un repas italien... typique - non, ne riez pas trop fort :


Incorrigibles français qui ne pensent qu'à manger au pays du Bel Canto ! la ville de la Scala... mais quelles pizzas, mama mia !

Après notre installation, nous sommes allés tout droit dans un très vieux quartier milanais qui nous donne une idée de ce à quoi ressemblait cette immense ville avant que l'on n'en recouvre les canaux : une sorte de Venise perdue dans les terres, le quartier Navigli... C'est aussi l'endroit où se passe une bonne partie de la vie nocturne, avec une institution dans les bars et restos : l'aperitivo, à partir de 17h. On y prend l'apéro, accompagné, souvent, d'un buffet où l'on peut de resservir autant que l'on veut, pour environ 10€... C'est aussi un quartier où il y a plein d'églises et notamment, l'ancien évêché.


Il y a ainsi trois canaux qui se rejoignent. Deux sont presque exclusivement bordés de restos et bars où se retrouvent touristes, mais aussi beaucoup de locaux et, surtout, de jeunes, car Milan est une importante ville universitaire.


Certains murs de quais étaient décorés d'oeuvres d'art en tissage haute lisse, comme ci-dessous :


Voici deux des églises que nous avons croisées. Elles sont trèèèès nombreuses à Milan !!!

San Lorenzo Maggiore que l'on devine dans le fond.

Ce qui est intéressant, ce sont les Colonne di San Lorenzo, un portique magistral formé de 16 colonnes corinthiennes de 8,5o mètres de haut, provenant d'un édifice romain du IIe siècle avant J.C.

Sant'Eustorgio, une basilique qui fut la première cathédrale de Milan, fondée au IVe siècle.

Le lendemain, direction Duomo : on ne peut pas visiter Milan, sans admirer cette cathédrale gothique en marbre, 3e église d'Europe par ses dimensions, qui compte pas moins de 135 pinacles et dont la flèche sélève à 108m. En voici quelques photos :

 ... façade principale, depuis la place du Duomo ...

 ... quelques-uns des pinacles ...

... un parmi les centaines de personnages sculptés et en très bon état ...

... une des rosaces ...

Comme nous ne disposions que de peu de temps, nous n'avons pas visité l'intérieur, visite payante et avec plus d'une heure d''attente, ni ne sommes montés sur le toit, dont on a, paraît-il une vue imprenable sur la ville !
Nous avons continué notre tour en passant par la Galerie Victor Emmanuel, pour atterir sur la Plazza della Scala au centre de laquelle il y a une statue du grand Leonardo :


Quant à la Scala, l'Olympe de l'art lyrique, il s'agit d'un bâtiment néo-classique de peu d'intérêt architectural à l'extérieur, construit au XVIIIe siècle, sous les Habsbourg. Je ne l'ai même pas prise en photo...
Nous avons continué notre promenade vers la Pinacoteca di Brera, ouvertes à tous les vents, et qui donne accès au jardin botanique. En voici une image, côté jardin botanique :


Il s'agit en fait d'un palais baroque, construit par les Jésuites au XVIIe siècle qui  abrite aujourd'hui un Institut scientifique avec observatoire, l'Académie des Beaux Arts et ... le jardin botanique. Nous y avons vu les futurs "grands" artistes au travail !!!

Un rapide résumé de notre visite milanaise : j'espère que vous ne vous êtes pas trop ennuyé(e)s !