samedi 22 octobre 2011

Bientôt les fêtes de fin d'année...

... et l'époque des cartes de voeux ! En voici deux, dont j'ai trouvé l'idée sur le net ici et ici.

J'ai intitulé la première "Bonne Année" :


Ingrédients et réalisation
  • le fond est un papier blanc (120g) tamponné en deux teintes de rose, avec deux tampons clear, vieilli sur les bords à la Versafine
  • le papier rayé turquoise est aussi fait main avec un tampon maison, agrémenté avec une perforatrice de  lisière et vieilli sur les bords
  • le troisième papier est issu d'un vieux cahier de comptabilité
  • ces deux papiers sont cousus, l'un après l'autre, à la machine, sur le fond
  • à l'étape suivante, j'ai ajouté deux rubans jaune et blanc
  • le médaillon blanc, redessiné à l'ordi d'après un die trouvé sur le net, est imprimé puis découpé à la main, avant d'être passé à l'embossage (plaque Cuttlebug + machine à pâtes) ; un peu d'acrylique blanche satinée par-dessus et rehauts argentés
  • le feuillage et la fleur rouge sont découpés aux ciseaux ordinaires dans du papier peint ; la fleur est embossée comme précédemment avec des rehauts à la Versafine (Vintage Sepia)
  • le coeur est une fleur en tissu rose récupérée et des pierres du Rhin issues d'un collier que j'ai démonté (Noz, soldeur)
  • le tag "Bonne Année" est imprimé à l'ordi (police Cardinal Alternate, Dafont) et découpé aux ciseaux ; je l'ai accroché au petit noeud jaune et blanc, avec un cordonnet à broder rose
  • enfin, il y a un vieux bouton, en haut à droite, comme une cerise sur un gâteau !
  • support papier fuchsia (160g), taille finale de la carte 15x15cm.
Note : toutes les polices que j'utilise sont gratuites ou font partie du pack de l'ordi.

La seconde carte, Lumière des Fêtes, fait aussi la part belle aux ingrédients maison et à une utilisation optimum de mes perforatrices :


Ingrédients et réalisation
  • le papier turquoise, réalisé avec un tampon maison est découpé dans la partie basse avec des ciseaux cranteurs, les trous sont perforés avec un emporte-pièces pour cuir, les bords sont encrés à la Versafine (Vintage Sépia) ; ce papier est fixé à la machine sur un échantillon de papier peint structuré blanc cassé (peu visible sur la photo, dommage car c'est un très beau papier...)
  • une ficelle de coton, croisée, entoure ces deux papiers
  • le médaillon rouge pointu, découpé à la main, dans du papier peint, est passé au vernis à ongles irisé bleu sur les bords, puis fixé en hauteur avec de l'adhésif double-face ; comme ce motif de médaillon signifie une boule de Noël, j'y ai ajouté un petit noeud
  • le médaillon ovale est imprimé à l'ordi (police Cardinal, Dafont), découpé aux ciseaux cranteurs, vieilli sur les bords (Versafine et Distress Victorian Velvet), agrémenté d'un punch fleur (papier peint rouge) et d'un strass
  • c'est là qu'interviennent deux autres perforatrices étoile et fleur, d'abord pour composer une nouvelle étoile, fixée sur le noeud de coton, puis pour créer la bordure au-dessus du zigzag marron
  • support papier blanc (160g), taille finale de la carte 12x16cm
Pour les questions subsidiaires, un petit com me ferait plaisir...