lundi 2 septembre 2013

Gel prints...

... ou monotypes sur plaque de gélatine, voilà à quoi je joue depuis quelques temps. J'adore le mixed media, autrement dit les techniques mixtes, où l'on mélange genres et produits. Je connaissais la technique du monotype traditionnel, sur une surface non poreuse, tel le verre, et avec des encres ou peintures à l'huile. En furetant sur le web, j'ai découvert que l'on pouvait se servir de gélatine pour obtenir un résultat analogue, avec des acryliques ou des encres d'impression à l'eau.
J'ai donc fabriqué ma propre plaque, bien moins chère que si je l'avais acheté - moins durable aussi !!!. Mais on peut la refondre x fois et la reformer... alors... en fait, j'en suis à la quatrième refonte, car il a fallu trouver le bon poids de gélatine, les mesures américaines n'étant pas tout à fait les mêmes qu'en France, tout comme les marques de gélatine !
J'ai fait des essais avec mes acryliques, mais elles sont de trop mauvaise qualité. J'ai donc eu l'idée d'adapter mes tubes de peinture aquarelle, on y ajoutant glycérine et vernis-colle, et cela a fonctionné.
Voici quelques résultats, artistiquement sans prétention, ce sont uniquement des exercices :

Tirage sur papier aquarelle...

Tirage sur papier aquarelle...

Tirage "fantôme" du précédent sur papier d'imprimante...

En plus de la plaque de gélatine, il faut un ou plusieurs rouleaux (brayer) pour étaler la peinture sur la plaque. Puis, on se sert de nombreux éléments qui laissent des traces : masques, pochoirs, ficelles, laines, manches de pinceaux, peignes, morceaux de papier découpés qui servent de caches...
C'est tout simplement passionnant... et salissant ! mais quel plaisir de voir le résultat ! Et puis il y a toujours un peu de mystère, car on ne sait jamais exactement ce que l'on va découvrir en retournant la feuille...

C'est une excellente technique pour les "Art Journal", les tags, le décor des fonds de pages... Le tirage sur papier d'imprimante est suffisant dans ces cas-là, puisqu'on s'en sert comme collages. Ou alors, pour le rigidifier, je le colle, avec du vernis-colle, sur un papier de 120 à 190g, avant de le découper à la taille voulu, ou avec une matrice de découpe ou une Cameo, par exemple.
Et cela fait des papiers uniques que l'on ne trouve dans aucun commerce... et que l'on peut adapter à son projet.

Si la technique vous intéresse, voici quelques blogs ou sites à voir, souvent avec vidéos :
Printing with Gelli  : le blog de Gelli Arts, qui vend les plaques
About Me | Carolyn DubeCarolyn Dube, une spécialiste du gel print...
http://inkyobsessions.blogspot.fr/, une autre spécialiste...