mardi 3 septembre 2013

Expérience du jour...

Aujourd'hui, j'ai testé les possibilités de création avec... du joint acrylique, vous savez, celui que l'on utilise pour la salle de bains... Pas évident à manipuler, cette espèce de grosse seringue !
J'ai tout de même réussi à étaler un couche d'environ 2mm sur un morceau de carton. Puis, j'y ai imprimé un morceau de dentelle, mouillée au préalable pour qu'elle n'accroche pas.
Au bout de plusieurs heures de séchage, j'ai obtenu un tampon acceptable qui m'a donné ceci :


Ingrédients : supports papier Clairefontaine bristol 190g et ticket de train, peintures acryliques, glycérine, encres Stampin'Up
Outils : plaque Créa'mousse, brayer, tampon maison décrit ci-dessus

Réalisation : le fond des papiers est décoré avec la méthode du monotype. Mais cette fois-ci, j'ai utilisé une feuille A5 de Créa'mousse comme support. On étale la peinture en couche fine, au rouleau encreur. Puis on applique un masque que l'on fait adhérer également au rouleau encreur encore recouvert de peinture. On retire le masque, on applique le papier, face en-dessous et on découvre le résultat. C'est magique !
On laisse sécher, on peut accélérer le séchage avec un pistolet chauffant ou un sèche-cheveux, mais on risque que le papier se gondole... mais, il reste toujours la solution du fer à repasser !
Puis, on applique le tampon de façon répétitive. Comme l'encre SU est à l'eau, on peut fixer le tout avec de la laque à cheveux.

Et voici encore quelques monotypes réalisés ces derniers jours :

Sur feuille de calendrier,
le motif de vitraux est un tampon en carton, réalisé d'après un stencil...

Sur papier d'imprimante...

Sur papier d'imprimante,
avec impression d'une feuille de cosmos...

Impression "fantôme" sur papier d'imprimante, les parties noires sont des végétaux...