mercredi 21 août 2013

Ces choses de la vie...

Plus on avance en âge, et plus souvent nous sommes confrontés au départ d'un proche... Voici une carte de circonstance...




Inspiration :
cette carte de Sanna Lippert sur le blog
ScrapFriends


Ingrédients :
support type Canson
papier décoré maison
papier à dessin
rubans
bouton
Versamark
poudres à embosser
encres SU
pastels secs
Neocolor II
adhésifs divers


Outils :
massicot
ordi,
Silhouette Studio et Cameo
pistolet chauffant
éponges à démaquiller






Réalisation : J'ai d'abord tamponné un morceau de papier à dessin blanc, avec un tampon texte et de l'encre noire indélébile, en veillant à ne pas trop le charger d'encre. Après avoir découpé un pochoir type fibres de bois, dans du transparent pour video projecteur, j'ai passé, de façon aléatoire, de l'encre à gaufrer à travers les espaces vides. J'ai utilisé de la poudre dorée que j'ai chauffé avec un pistolet chauffant, qui l'eût cru ?


Puis, un petit coup de pschitt, en tapant un pinceau plein d'aquarelles Néocolor II sur un autre pinceau, pour animer un peu plus la surface. Et puis, un p'tit coup d'éponge à démaquiller chargée d'abord de bleu nuit, puis de marron et enfin de noir, a permis d'atténuer le blanc du papier et lui donner un air de circonstance. Les bords de la feuille ont été ombrés à l'encre SU marron.
Le fanion du haut, à gauche, a été réalisé entièrement avec la Cameo, écriture avec l'outil sketch.
Pour faire les "boutons" jaunes à pois marrons, j'ai tamponné d'abord un morceau de papier blanc cassé avec l'outil que je décris ci-dessous, puis un p'tit coup de pschitt d'encre à alcool jaune (maison), découpe à la Cameo et trois couches de poudre à embosser incolore.
Pour le montage, rien de particulier à signaler ! cela coule de source, me semble-t-il...

Trucs et astuces :
Vous le savez maintenant, je suis à la tête d'une grande quantité de papiers peints récupérés à droite, à gauche. Parmi eux se trouvent des papiers plastifiés gaufrés à peindre, de toutes sortes de motifs.
J'ai testé leur solidité en tant que tampon, en en collant des morceaux sur un support souple (un vieux morceau de lino, comme quoi, rien ne se perd ici...). En imprégnant bien ce "faux tampon" d'encre, et en ayant soin de poser la feuille à imprimer sur un support tendre (Créa'mousse par exemple, ou tissu épais), on obtient de très belles impressions de fonds de page. L'idéal est d'utiliser une encre indélébile qui permet de repeindre (encre en spray ou aquarelles) par-dessus.