jeudi 11 août 2016

Lavande et le mille-feuilles...

Hello !

En 2012, Annick, alias Lavande, du blog Coeur Vadrouille, a eu l'idée de réunir quelques blogueuses à Paris. De dix que nous aurions dû être au départ, nous nous sommes retrouvé à quatre... mais une réelle amitié nous a liées, Lavande et moi, et nos maris ce sont également appréciés...
Depuis 2013, nous nous recevons chez l'une ou chez l'autre, une fois l'an.

C'était à notre tour, cette année, d'aller leur rendre visite en Belgique où ils nous ont reçus comme des rois : un programme très riche, culturellement, et, bien évidemment, gastronomiquement : la France n'est pas le seul pays où l'on mange bien, je peux vous le garantir !

Parmi nos différentes occupations, j'ai eu droit à, non pas un, mais deux ateliers de scrap. Je vous montre aujourd'hui le résultat de celui où Lavande a été mon professeur.
Je souhaitais apprendre à me servir des brushos et cela a fini par la page de scrap que voici :


Je ne me suis pas contenté d'apprendre à me servir de ces poudres (presque) magiques. Lavande m'a fait faire la technique du mille-feuilles qu'elle a elle-même apprise d'Azoline, du site Carabelle Studio.
Qu'est-ce que le mille-feuilles, me direz-vous ? Il s'agit en fait de "monter" un fond :
* d'abord avec des encres appliquées sur un support imperméable, vaporisées et transférées sur le papier de fond (ce que j'appelle la technique de la poche plastique) ; on sèche le tout au pistolet chauffant
* puis, on saupoudre de très peu (on la voit à peine sur la page) de poudre (turquoise et citron)  et on vaporise et c'est là que le miracle s'accomplit...
* puis, on prend un de ces beaux tampons créés par Azoline, on l'enduit de Néocolors II, on vaporise d'eau et on l'applique sur des espaces encore vierges jusqu'à épuisement de la couleur
* la quatrième couche de ce mille-feuilles consiste à se servir, ça et là, de pochoirs (soleil orangé, petits trous carrés turquoises)
* en cinquième couche, il y a quelques traces d'un tampon écriture enduit d'encre gris pâle
* puis, c'est le tampon fleur turquoise qui a été appliqué
* en dernier, nous avons créé un cadre avec de l'encre noire et deux autres tampons de la même auteure, le tout relié au feutre noir et à main levé.

... détails à la manière de Lavande...
La photo (8/8cm),  prise par l'époux de Lavande, est poncée sur les bords et partiellement matée avec un cardstock bleu nuit, récupéré sur la partie perforée d'un intercalaire.
Rentrée à la maison, j'ai créé les graminées (scanner), imprimées avec l'outil crayon de la Caméo et des stylos gel irisés de deux nuances dorées. Je les ai découpées (Caméo) au plus près du dessin.
Le titre (police hansHand légèrement déformée), La Sentinelle, est découpée dans du papier peint doré à petits grains évoquant le sable de la dune, avec un matage gris qui s'harmonisait bien avec la photo. C'est Lavande qui me l'a suggéré, moi, j'avais choisi Méditation...
Pour terminer, j'ai rajouté un peu de journaling (Courier New) évoquant le lieu de la photo, la date et l'origine (outil crayon, stylo roller noir).

J'ai aussi pensé à vous, chères abonnées au mailing Silhouette : 160810 la sentinelle, herbes.studio3.
Vous pourrez vous en servir tel que je l'ai utilisé sur ma page, ou en Print and Cut.

Un grand merci à toi, Lavande, qui a eu bien de la patience avec moi... je me réjouis déjà pour le prochain atelier chez toi !

Bises à toutes...